Fiche signalètique de la Wilaya de SAIDA ( 16 Communes )
Trouver une entreprise dans SAIDA  
Code Wilaya
20
Code Postal
20000

Adresse

Tél 048.51.25.50 ( Indicatif Tél : 048 )
Fax
Origine du Nom Arabe, « L'Heureuse ».
Situation et accès Altitude 840 m. 175 km au Sud-Est d'0ran 75 km au Sud de Mascara. 256 km au Nord-Est d'Aîn Sefra. A 437 Kms au Sud-0uest d'Alger
Population (Hab) 279526
Superficie (Km²) 6764
Densite (H / Km²) 41.33
SAIDA

Présentation

La wilaya de Saida a connu la longue domination Romaine avant de passer, au début du Vlème siècle, sous l'autorité de la dynastie "des Djeddars "de la zone de Frenda. Islamisée au VIIIéme siècle, elle développe un certain ascétisme, lors du passage des Banou Hilal, en donnant naissance à la confrérie des "Yougoubia". Le royaume "Ibadide" de Tiaret lui confère un rayonnement littéraire et scientifique des plus reluisants. Après avoir fait partie des dynasties musulmanes Almoravides, Almohades et Zianides entre le X et le XVéme siècle, Saida passe sous le contrôle de la régence Turque qui en fait un puissant "Aghalik"placé sous l'autorité du Bey de Mascara. La résistance à l'occupation Française voit la région de Saida aux côtés de l'Emir Abd El Kader lui apportant un appui total et un soutien infaillible. Saida, l'heureuse" ' est située dans la vallée de l'oued du même nom et s'appuie sur les monts du même nom également (la chaîne de la Daya). Wilaya de 6631 km² elle présente un relief de hauts plateaux au rude climat: chaud et sec en été, froid en hiver. Saïda est la région de l'Alfa. Elle est aussi la région de l'eau minérale qui porte son nom, et de l'eau thermale "Hamman Rabi". Sa position géographique entre le nord et le sud, ses nombreux points d'eau et l'immensité de ses hautes plaines, ont en fait le point de transhumance idéal pour les nomades, venant des oasis avoisinantes, nomades qui ont fini par se sédentariser trouvant dans les activités enclenchées par les plans de développement locaux des années 1970 et 1980, des raison suffisantes pour se stabiliser. Ayant développé depuis l'antiquité une économie essentiellement pastorale, Saïda conforte sa réputation de région d'élevage par une production de viandes rouges dépassant les besoins de sa population. En savoir plus.