Fiche signalètique de la Wilaya de MOSTAGANEM ( 41 Communes )
Trouver une entreprise dans MOSTAGANEM  
Code Wilaya
27
Code Postal
27000

Adresse

Tél 045.21.49.66 ( Indicatif Tél : 045 )
Fax
Origine du Nom Mostaghanim serait composé de deux termes distincts : Machta (Station Hivernale) et Ghanem (Riche éleveur de mouton).
Situation et accès Bord de mer. 70 km à l' Est d'Oran. A 355 Kms à L'ouest d'Alger
Population (Hab) 631057
Superficie (Km²) 2175
Densite (H / Km²) 290.14
MOSTAGANEM

Présentation

A l'embouchure de l'oued Cheliff et dans le Golfe d'Arzew se situe Mostaganem, ce port qui fut fondé probablement par les Phéniciens mais qui ne fut connu véritablement qu'à partir du XIéme siècle sous les "Almoravides " qui en firent le centre de gravité de la région ouest de l'Algérie. La ville connut la prospérité aux XIV et XVIéme siècles pendant le règne des Mérinides à qui elle doit le monument historique de la mosquée d'Abou El Hassen. La période Turque la vit prospère grâce à une activité intense des janissaires qui en faisaient un de leurs ports le plus important. Avec l'occupation Française, c'est la bataille de la Macta qui fit la réputation de la région, bataille qui se déroula en 1835 et qui vit la victoire de l'Emir Abd El Kader sur les Français. Mais la wilaya de Mostaganem, ce n'est pas uniquement le port ou la ville, c'est aussi 2269 km2 de plaines (Cheliff) et de montagnes (Dahra), c'est un littoral avec des plages réputées parmi les plus belles d'Algérie (les Sablettes, la Salamandre ... ). C'est surtout une dynamique économique des plus performantes, reposant essentiellement sur l'agriculture, viticulture bien sûr (héritée de l'époque coloniale) mais aussi production maraîchère, produits stratégiques (telle la pomme de terre) et cultures sous serres. Le secteur tertiaire, avec l'activité portuaire qui atteint des tonnages records, constitue la seconde source de richesse de la wilaya. Enfin, Mostaganem c'est ce pôle culturel de l'ouest Algérien où les instituts et les écoles de formation foisonnent. C'est aussi la wilaya qui lança le 1er festival du théâtre amateur en 1967 ainsi que le 1er festival de chant originel qui fit connaître à l'Algérie une pléthore poètes de " Chiir Mallhoun " (poèmes chantés) parmi lesquels le célèbre " Djilali Aïn Tèdles ". En savoir plus.